Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ça peut vous intéresser

Shaun le mouton, Dear white people, Indian palace : suite royale, Le Talent de mes amis, et Caprice

1 Mai 2015 , Rédigé par Pierre-Yves Coulbeaux Publié dans #films, #Comédie, #films français

Shaun le mouton, Dear white people, Indian palace : suite royale, Le Talent de mes amis, et Caprice

A la bourre une fois de plus, voici un article à propos de 5 films, tous des comédies.

Shaun le mouton, Dear white people, Indian palace : suite royale, Le Talent de mes amis, et Caprice

Shaun le mouton

De Mark Burton et Richard Starzack

Alors, que vaut le dernier film des studios Aardman ? Adapté de la série éponyme, Shaun le mouton raconte l'histoire d'un mouton donc qui part dans la grande ville pour retrouver son fermier. C'est bourré de référence et animé d'un humour qui s'adressera davantage aux adultes qu'aux enfants, justement à cause des multiples références qui sont présentes (cinématographiques, entre autres).  Si l'histoire est sympathique, elle reste moins intéressante que les personnages eux-mêmes et elle n'est que le véhicule d'une série de sketchs tous très réussis. L'animation des studio Aardman est toujours aussi belle et on se laissera transporter par l'ambiance muette du film car, comme dans la série, pas un seul mot n'est prononcé et seuls les textes écrits ont bénéficié d'une traduction (parfois). On rit et on s'amuse devant ce film qui divertira les petits comme les grands.

 

Shaun le mouton, Dear white people, Indian palace : suite royale, Le Talent de mes amis, et Caprice

Dear White People

de Justin Simien

Parce que le racisme n'est toujours pas mort, un nouveau film à ce sujet a vu le jour, mais si son discours varie un peu et est très juste, la façon dont celui-ci nous est présenté a du mal à faire passer la pilule. En effet, on est face à un film mauvais mais intéressant. Peut-être serait-il bon de dire un bon film que je n'ai pas su apprécier ? Je ne sais pas trop et je suis bien curieux de receuillir quelques avis.

Pour moi, le film nous présente le racisme sous un jour plus contemporain : un racisme partout, omniprésent et auxquels on est tous soumis. La question que l'on se pose au final est la suivante : où et quand s'arrête le racisme ? Quelle est la limite entre une simple blague et du racisme ? Le film fini lui-même par se perdre dans sa réflexion simplement parce qu'il la présente au travers de personnages peu intéressants pour la plupart : la nana pas vraiment black, mais qui veut mener la révolution et qui voit du racisme partout (quoi que les blancs fassent vis-à-vis des noirs, ce sera du racisme), l'autre nana qui est convaincue que les blancs jalousent les noirs, le type qui s'en fout, etc. Mais au-delà de leurs idées, les personnages sont creux et peu intéressants, difficile dès l'ors de s'intéresser à ce qu'ils ont à dire.

Qui plus est, le film n'est pas particulièrement bien réalisé, la composition des plans étant souvent maladroite et au mieux, très classique. Le choix de la musique classique semblait très judicieux dans la bande-annonce, car cela créait un bel effet, mais tombe à plat une fois inséré dans la mise en scène bien fade de l'œuvre.

En bref, tout ce que je peux dire avec certitude, c'est que je n'ai pas aimé ce film, je me suis même bien ennuyé. Est-il bon, est-il mauvais ? Je ne me prononcerai pas, et je m'en remets à vous pour décider de cela.

Shaun le mouton, Dear white people, Indian palace : suite royale, Le Talent de mes amis, et Caprice

Indian Palace : suite royale

de John Madden

Suite d'un premier film déjà très sympathique, j'ai été agréablement surpris de voir qu'une suite sortait. J'ai réussi à convaincre ma copine de venir le voir avec moi, et résultat des courses, on a tous les deux beaucoup aimé. Certes, il est classique et n'a rien de révolutionnaire, mais il met vraiment de bonne humeur : il est frais, léger, divertissant, dépaysant, ... bref, plein de petites qualités qui finalement en font un bon film, comme quoi il n'y a pas besoin d'être novateur pour proposer une bonne œuvre. La principale qualité de ce film reste cependant ses personnages incroyablement attachants, tous autant qu'ils sont. Mais on trouvera d'autres points positifs dans le jeu des acteurs, mais aussi dans la mise en scène ou encore l'éclairage qui met bien en valeur les décors qui nous sont donnés à voir. Bref, il fait partie de ces films bourrés de plein de petite qualité pour lesquels au final il n'y a que peu de chose à dire, mais beaucoup à apprécier.

Shaun le mouton, Dear white people, Indian palace : suite royale, Le Talent de mes amis, et Caprice

Le Talent de mes amis

d'Alex Lutz

Vu en avant-première il y a déjà deux semaines, à force de ne rien faire, j'ai perdu la chance d'en parler trois semaines avant sa sortie... tant pis pour moi, il n'en reste pas moins que j'en parle quelques jours avant celle-ci.


Première réalisation d'Alex Lutz, l'un des enfants de Canal+ (Catherine de Catherine et Liliane), on se trouve face à une comédie sympathique : le personnage principal est assez cool à suivre, son pote coach de vie aussi, mais le troisième comparse, un raté qui ment et qui est resté un gamin dans sa vie, est assez chiant, mais je pense que le personnage est voulu comme ça. Encore un film pour lequel il n'y a pas grand chose à dire : c'est classique au possible dans la réalisation et la mise en scène. L'humour sera plus ou moins apprécié selon chacun, personnellement, j'ai un peu ri (un peu, ma copine beaucoup plus). J'ai craint plusieurs choses pour la fin du film en en voyant le déroulement, mais ces choses ne se sont finalement pas produites, cela dit, la fin est discutable : on a le sentiment que les personnages n'ont pas réellement évolué, ou du moins vraiment peu. Cela va avec le défaut majeur du film : plus le temps pas, moins on s'intéresse à eux, et vers les deux tiers du film, on commence à se ficher d'eux.


Petit bonus, à la fin de la séance, le réalisateur et les trois acteurs principaux sont venus répondre à quelques questions, peu d'entre elles étaient réellement intéressantes et si le réalisateur semblait placer la barre assez haute pour son film, il restait réaliste et n'avait clairement pas d'autres ambitions que celles qui sont atteintes : une comédie légère, qui n'est là que pour amuser et faire passer un bon moment. En ce sens, ce film est réussi. Je ne le reverrai probablement jamais, car ce n'est pas mon type favori de comédie, mais chacun son truc. À vous de me dire ce que vous en avez pensé.

Shaun le mouton, Dear white people, Indian palace : suite royale, Le Talent de mes amis, et Caprice

Caprice

d'Emmanuel Mouret

Dernier film de la liste des retards et dont je voulais parler... Soyons direct, je n'ai pas aimé du tout, je me suis véritablement fait chier, et je sais exactement pourquoi : le personnage principal et la direction d'acteurs. On sent que l'acteur/réalisateur a étudié les arts dramatiques. En soi, c'est une excellente chose, mais là, je jel hyper théâtral de tous les acteurs est lourd et chiant au possible. Couplé avec un protagoniste incapable de se prendre en main et qui n'agit pas, ça m'a assez vite ennuyé. Est-ce un mauvais film pour autant ? Objectivement, non. Le public en général donnera son avis, mais ce n'est pas, à mes yeux, fondamentalement mauvais. Si c'était la volonté d'Emmanuel Mourret de créer un personnage aussi peu agissant, et d'après ce que j'ai cru comprendre, c'est le cas, c'est réussi, et il y a plein de choses à dire sur le film, principalement sur sa fin. Une comédie française ou américaine de base n'aurait jamais choisi cette fin. Plusieurs choix d'écriture pourraient être analysés et mis en avant, et je suis convaincu que ce film peut plaire à un certain public, mais je ne fais pas partie de ce public. En revanche, si ça avait été une pièce de théâtre, étrangement, je pense que j'aurais davantage aimé (vraiment, c'est le jeu des acteurs qui m'a bloqué, hyper théâtral). C'est un bel exemple des films pour lesquels un choix peut empêcher son appréciation car je n'ai rien à dire contre le reste, si ce n'est la mise en scène peu marquante (mais pas forcément mauvaise). En fait, à part ces choix d'écriture et de jeu, rien de marque. À vous de voir si c'est votre tasse de thé.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article