Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ça peut vous intéresser

Charlie Mortdecai

28 Janvier 2015 , Rédigé par Pierre-Yves Coulbeaux Publié dans #comédie

Charlie Mortdecai

Aristocrate, amateur d’art, au bord de la ruine, Charlie Mortdecai prétend être un parangon du style et se trouve embarqué dans la poursuite d’un célèbre tableau disparu depuis des siècles.

Le personnage même de Mortdecai est tellement énervant que c’est vraiment difficile d’aimer ce film. On est dans la catégorie de ce qui n’est pas foncièrement mauvais, mais qui n’est pas non plus particulièrement bon. On est face à l’un de ces films que l'on va regarder pour tuer le temps. En somme, on est face à un film médiocre.

Un héros détestable...

Première chose qui ne va pas : le héros (ou ici anti-héros) est tellement antipathique et détestable qu’on ne peut en aucun cas prendre son parti. C’est une merde, il est bête, couard, dépend absolument de son majordome qui, au final, lui vole la vedette ! Le personnage n’est d’ailleurs pas aidé par la prestation de Johnny Depp qui en fait des caisses, probablement davantage à cause d’un réalisateur qui n’a pas su diriger ses acteurs principaux qu'à un manque de talent. Gwyneth Paltrow est, quant à elle, transparente et assez inintéressante. Le délire autour de la moustache n’est, soit dit en passant, pas amusant du tout. En revanche, les personnages secondaires de Jock et de Martland, incarnés par Paul Bettany et Ewan McGregor, sont bien plus intéressants et sympathiques ! Je me demande même comment des acteurs de cette trempe ont pu venir se perdre là-dedans ! Jock est un personnage réellement drôle et Martland mérite bien plus le titre de héros que l’autre moustachu...

Mais les personnages ne forment pas l’unique défaut du film et leur faiblesse est peut-être due au fait que le metteur en scène du film ne savait pas diriger ses protagonistes. Mais n’ayant pas vu ses autres réalisations, je ne m’avancerai pas sur ce point. En revanche, je puis dire que sa mise en scène manque cruellement de saveur. Ses transitions avec l’avion pourraient être classes si les images de synthèse n’étaient pas si visibles et si le film n’en abusait pas... Pour le reste, le défaut majeur est que la réalisation ne suit pas le style aristocrate et maniéré du héros. Ce n’est pas mal réalisé, mais ce n’est pas adapté, c’est très impersonnel pour filmer un excentrique de cette trempe, peu importe qu’il soit agréable ou détestable...

David Koepp, le réalisateur

Pour ce qui est du scénario, je n’ai pas de mal à en dire. Au contraire. L’histoire est assez bien ficelée, il y a quelques bons rebondissements, et c’est, à première vue, tout à fait cohérent, donc sur ce point, je n’ai rien de mal à dire, au contraire. Le film s’ouvre même sur une scène faisant clairement référence à Indiana Jones et le temple maudit : le héros négocie dans un bar avec des Asiatiques un échange contre un objet de grande valeur, et la négociation tourne vite au vinaigre. La situation, bien que traitée différemment, est la même. Je ne ferai pas de paragraphe sur la musique, car à part dire qu’elle n’est pas mémorable, mais qu’elle accompagne assez bien le film, je n’aurais pas grand-chose à ajouter. Le fait qu’elle ne m’a pas du tout marqué...

En bref, des personnages principaux détestables qui empêchent d’adhérer au film, une mise en scène classique et assez impersonnelle qui n’accompagne pas bien le style du héros, mais un scénario assez sympathique qui nous maintient éveillé et à peu près attentifs. De quoi passer le temps un dimanche après-midi, mais on peut trouver mieux, et cela, assez facilement.

 

Un film réalisé par
David Koepp

Ecrit par
Eric Aronson
D'après l'oeuvre de Kyril Bonfiglioli

Avec
Johnny Depp - Charlie Mortdecai
Gwyneth Paltrow - Johanna Mortdecai
Ewan McGregor - Inspecteur Martland
Paul Bettany - Jock Strapp

 

INDEX des films

Facebook

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article