Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ça peut vous intéresser

Hunger Games 3 : La Révolte (partie 1), de Francis Lawrence

26 Novembre 2014 , Rédigé par Pierre-Yves Coulbeaux Publié dans #Science-Fiction, #Drame

Hunger Games 3 : La Révolte (partie 1), de Francis Lawrence

Depuis la fin des Hunger Games précédents, un vent de révolte souffle sur Panem... Le district 13, qui survit sous terre, veut ériger Katniss en tant que leur championne et icône pour mener la révolte contre le capitole.

Surfant sur la mode de l'épisode en rab amorcée par la saga Harry Potter (Les Reliques de la mort était coupé en deux, dont une première partie assez chiante...), le début de la fin de la saga est sorti dans nos salles obscures. Et dans l'ensemble, c'est très bon ! Enfin, personnellement, j'ai beaucoup aimé. J'ai découvert la saga il y a un an, juste avant la sortie du deuxième film. J'étais assez réticent d'abord, et finalement, en voyant le premier opus, j'ai été happé par la série. Oui, ce sont des blockbusters classiques, mais je les adore !

J'ai adoré le scénario, la musique, les acteurs, les personnages, l'univers, et même les costumes. On a beaucoup comparé avec Battle Royale, mais je préfère ces films qui abordent des thèmes différents sous un apparat similaire : des jeux mortels. Mais concentrons-nous sur cet opus en particulier.

Le scénario se base essentiellement sur un affrontement de propagande entre les rebelles et le Capitole. Assez peu d’action donc et beaucoup de dialogues dans ce film, ce qui, personnellement, ne me déplaît pas, à condition que les dialogues développent l’histoire et/ou les personnages, et c’est globalement le cas ici. Ce sont surtout les enjeux politiques qui sont mis en avant, et l’élévation du personnage de Katniss au rang d’icône et de symbole de la rébellion. Cela entraine une symbolique de la liberté et de l’oppression assez forte. Le tout mériterait, pour être honnête, d’être un peu plus subtil, mais le souci, c’est qu’en faisant deux films, il fallait bien remplir, donc on remplit avec de l’idéologie. C’est déjà mieux que de remplir avec uniquement des sentiments niais. Ne nous méprenons pas, le film s’intéresse aux sentiments de Katniss envers Peeta et envers Gale (faut-il s’y intéresser, ils sont assez évidents !), mais de façon plus secondaire qu’aux propos... disons politiques.

Le scénario présente davantage le personnage d’Effie qui évolue et est en mon sens un des personnages secondaires les plus intéressants de la franchise. Dans le premier film, elle est au service du Capitole, mais dès le deuxième film, de par son affection pour Katniss, elle commence à douter. On la retrouve donc dans ce troisième volet dans la continuité de son évolution psychologique. Elle est toujours interprétée par Elizabeth Banks, qu’il n’est pas aisé de reconnaître. Les personnages de Plutarque et d’Alma Coin mènent la manipulation politique face au président Snow. Le bon côté, c’est que les deux partis manipulent la masse. Pourquoi bon côté ? Parce que le film évite ainsi une opposition trop manichéenne. Chaque parti, les rebelles et le Capitole, a ses motivations, ses icônes (Katniss fera face à... SPOILER, DANGER !!!!!!!!!!

Katniss, côté rebelle, fait face à Peeta, qui fait de la propagande télévisuelle avec Caesar, pour le compte du président Snow. Pour continuer dans la zone spoilers, j’aimerais m’attarder sur le personnage de Peeta. Il est manipulé et ne fait pas tout ce qu’il veut, et à la fin du film, on se rend compte que son cerveau a été lavé pour qu’il haïsse Katniss, ce qui chamboule cette dernière, amoureuse du blondinet.

FIN DES SPOILS !!!!!!!!!!

Si la relation entre Katniss et Peeta est toujours aussi simple, je dois admettre que le traitement du personnage de Peeta m’a bien plus. Pas forcément original, ce qui lui arrive, ça s’est déjà vu, mais c’est le choix de traitement le plus judicieux en mon sens. Il n’est pas dans un extrême manichéen, mais bien dans un entre-deux. Cela évite la facilité, et donne un peu de frissons aux spectateurs, car deux destins restent envisageables pour lui, et ce n’est pas le plus évident qui est choisi. Je ne sais pas ce qui lui arrive dans le roman, mais si c’est la même chose, alors c’est une bonne idée (je pense les lire un jour éventuellement).

Si le scénario m’a vraiment plus, la mise en scène ne m’a pas particulièrement marqué, sauf pour deux ou trois scènes, notamment l’attaque d’un barrage par des rebelles, scène très forte, mais cette force vient probablement davantage de la sublime musique. Bon, encore une fois, je dois admettre qu’il y a quelque chose de convenu, mais le fait est que ça marche. Cette scène du barrage sera, j’en suis certain, une des scènes les plus mémorables des films. Pas du cinéma, il ne faut rien exagérer, mais elle reste marquante. Bref, je mettrais le lien vers la chanson en question sous l’article. Sinon, on a le thème du Capitole, toujours le même et que j’aime beaucoup (on l’entend durant les défilés du second film, je ne me souviens pas pour le premier). Une musique de vraiment bonne facture.

En somme, un très très bon blockbuster. Certains lui reprocheront certaines lenteurs, et je les comprends, mais personnellement, un film qui prend le temps de parler, j’aime. Si la mise en scène n’est pas extraordinaire, elle est bonne et ça reste bien filmé. Le manque d’originalité n’est absolument pas synonyme de médiocrité, loin de là, et imiter un bon modèle est mieux que de faire de la merde (Rappelons que les dramaturges classiques respectaient tous les mêmes règles en ce qui concerne la tragédie. Cela fait-il de Britannicus une pièce ratée ? Putain, non !!! Les règles existent pour une raison, et les respecter garanti généralement (pas toujours) une œuvre appréciable. C’est parce que ça fonctionne que ce sont devenus des codes, et c’est parce qu’ils existent qu’on peut les détourner à l’occasion et cette parenthèse est déjà bien trop longue). Pour finir vite : les acteurs sont excellents, la musique aussi, c’est beau, bien écrit, ...

Bref, c’est un bon film, allez le voir.

 

Réalisé par
Francis Lawrence

Ecrit par
Peter Craig
Danny String
D'après l'oeuvre de Suzanne Collins

Interprété par
Jennifer Lawrence - Katniss
Josh Hutcherson - Peeta
Liam Hemsworth - Gale
Philip Seymour-Hoffman - Plutarque
Julianne Moore - Alma Coin

 

INDEX des films

Facebook

Bande-annonce en VOSTFR

La chanson chantée par Jennifer Lawrence

Une critique du film en vidéo

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article