Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ça peut vous intéresser

Un Eté à Osage County

24 Février 2014 , Rédigé par Jules-Emile Cazlab Publié dans #Drame

Faites gaffe, j'ai lâché un spoil dans l'avant dernier paragraphe, mais je ne peux pas le retirer.

...

Et si je me faisais une avant-première ? Il y a Un Été à Osage County qui passe ce lundi... Aller ! C’est dans une salle remplie que j’ai vu ce drame familial, adapté d’une pièce de théâtre. Au final, c’est pas mal, pas mal du tout même. Ce sont les acteurs et les personnages qu’ils interprètent qui tiennent le film. En effet, que ce soit réalisation ou musique, rien de remarquable. C’est bien filmé, mais ça ne fait pas plus que ce qu’on demande. Cela dit, il y a de beaux plans pour mettre en valeur les paysages de l’Oklahoma. Et puis deux acteurs que j'adore : Ewan McGregor et Benedict Cumberbatch, je pouvais bien faire le déplacement. J'aime beaucoup le reste du casting également.

L’histoire est assez classique pour un drame : une famille dont les tensions éclatent durant un moment de crise. Et pour le coup, ça pète ! Attention, un repas de famille aussi agité, faut le faire. Faut dire que là, le personnage incarné par Meryl Streep, Violet Weston, est une vraie conasse. Sa sœur n’est pas mieux et ses filles... disons qu’elles ont leurs défauts. L’une est casse couille, l’autre est un peu conne, et la dernière, disons qu’elle est très innocente, mais je trouve ça mignon. La galerie des personnages masculins est un peu plus reluisante, quoique l’un d’eux trompe sa femme. Sinon on en a un un peu maladroit et simple, un autre est un père aimant, et le dernier est un con, voire un trou du cul. Donc, au final, les deux sexes en ont pour leur grade.

Tous ces personnages sont portés par un grand casting comptant, outre Meryl Streep, Julia Roberts, Ewan McGregor, Juliette Lewis, Benedict Cumberbatch, et j’en passe. Et tous sont d’une grande justesse. Durant la scène du dîner, qui est de loin la plus marquante du film, Julia Robert offre une prestation qui lui ferait mériter l’oscar et autres récompenses pour lesquelles elle a été nominée avec ce film. Ensuite, je trouve intéressant de voir Cumberbatch de jouer autre chose qu’un sociopathe ou un méchant, et même si le rôle n’est pas très grand, il est touchant dedans (c’est lui le simple et maladroit). Mais franchement, tous les acteurs sont au top, ce sont, pour le moment, les meilleures performances de l’année (bon, il reste dix mois quand même).

Mais de bons acteurs ne seraient rien sans un bon scénario et, surtout, sans de bons dialogues. Et là ils sont... venimeux. Incisifs. Violents même. C’est à la fois très brutal et très naturel. La façon dont les conversations évoluent fait vraiment naturelle. Et parfois on oublie que ce sont des acteurs que l’on voit et la caméra pourrait filmer discrètement une famille dans la réalité que cela ne nous surprendrait pas tant l’ensemble est juste.

De fait, voir une famille se déchirer pendant deux heures n’est pas un supplice. Cela dit, il y a des scènes assez fortes et ceux qui sont sensibles sur ce sujet peuvent trouver le film difficile. Parce que soyons franc, la famille, elle prend cher. Verbalement, c’est violent. Certains comportements sont extrêmes. Ce n’est pas aussi léger que la bande-annonce peut le laisser entendre. Loin de là. Il y a de l’humour ici et là, mais c’est avant tout un drame, celui d’une famille qui se déchire. Et brutalement. Pour ma part j’ai trouvé que c’était un beau film, mais on peut le trouver chiant ou insupportable. Je ne pense pas que ce film aura un succès unanime parce que cela dépend vraiment de la sensibilité de chacun. C’est vrai pour tous les films, mais encore plus quand il s’agit d’un drame. Tous les sujets ne touchent pas tout le monde de la même façon, et personnellement, ce genre de drame me touche, sans parler non plus de grandes émotions, mais ça me touche. Par exemple j’ai beaucoup aimé The Descendants.

Le film aborde aussi un point qui m’a énervé. Pas parce que le sujet m’agace ou parce que c’est mal fait, au contraire, c’est un sujet que je trouve intéressant le film s’en sort bien. Cela m’emmerde parce que je travaillais sur une fiction ou je voulais faire ce que le film a fait : mettre en scène un couple qui découvre qu’ils sont frère et sœur et se disent « ça n’a pas d’importance ». Ce qui est dommage, c’est qu’on ne sait pas vraiment ce que devient le couple après cette histoire, et le dire aurait été une digression intéressante mais inutile à l’histoire. Ce qui est bien, c’est que l’on ne met pas une alarme rouge criant INCESTE. La famille se disloquant, et je parle de la famille au sens général, le cas de l’inceste devient une question des plus intéressantes à soulever. Les liens du sang peuvent-ils empêcher deux êtres de s’aimer ? Freud serait en train de frétiller dans son fauteuil s’il voyait ça.

En somme, un film brillamment interprété, et j’espère que Julia Roberts aura son Oscar. Un film qui ne plaira pas à tout le monde mais qui, je pense, sera globalement très apprécié. Un bon drame, bien écrit, qui pose des questions sur la famille et ce qu’elle est, ce qu’elle représente.

 

 

Titre original
August : Osage County

Un film réalisé par John Wells
Sur un scénario de Tracy Letts, adapté de sa propre pièce de théâtre, lauréate d'un Tony Award et d'un prix pulitzer.

Avec

Meryl Streep - Violet Fordham
Julia Roberts - Barbara Weston-Fordham
Ewan McGregor - Bill Fordham
Julianne Nicholson - Ivy Weston
Juliette Lewis - Karen Weston
Chris Cooper - Charles Aiken
Benedict Cumberbatch - Charlie Junior Aiken
Margo Martindale - Mattie Fae Aiken

 

Retrouvez toutes nos publications sur facebook

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article